Jeunes talents européens sans frontières et solidaires !Mieux cibler les petites entreprises et mieux répondre à leurs besoinsResponsabilité sociétale : pour un dialogue durable avec Pôle emploi !Rendre plus fluide & accessible l’inscription en ligne du demandeur d’emploi !Repenser Innov’Action, la plateforme collaborative interne Pôle emploi !Les data au service de l’emploiDétecter les managers de demain !Le CLIP : le club des laboratoires de l’innovation publique !Accompagner les publics en congé parental bénéficiaires de l’allocation « Prepare »: Session Cnaf/Pôle emploi !Reporter d’un jour au LAB sur les questions du recrutement et des compétences !

Jeunes talents européens sans frontières et solidaires !

27 participants dont 16 collaborateurs Pôle emploi (conseillers entreprises, experts à l'international, chefs de projets, …) et 11 partenaires et entreprises (membres de la Commission Européenne, APEC, Restos du Cœur, Service Public de l'Emploi espagnol,…) participaient les 11 et 12 juillet dernier à une session au LAB sur le sujet du Corps européen de solidarité.

Le Corps européen de solidarité (CES), créé en 2016 sous l’impulsion de Jean-Claude Juncker, Président de la Commission européenne, est mis en œuvre depuis l’été 2017 par Pôle emploi avec 11 partenaires européens.

Pour les jeunes âgés de 18 à 30 ans, citoyens et résidents de l’Union européenne (UE), le Corps européen de solidarité est un vrai levier pour trouver un emploi, un apprentissage ou un stage à caractère solidaire, d’une durée de 2 à 12 mois, au sein d’un des 28 pays membres de l’UE autre que leur pays de résidence.

Toutes les organisations (entreprises, associations, organisations non gouvernementales (ONG), etc…) peuvent les recruter sur des activités visant à aider les communautés et les personnes.

Pôle emploi mobilise ce dispositif, financé par la Commission européenne, pour accompagner les candidats au Corps européen de solidarité tout au long de leur projet: avant leur départ, durant leur placement et à leur retour de mobilité.

Près de 64 000 jeunes sont inscrits à ce jour sur le portail dédié de la Commission européenne et environ 500 autres qui ont contacté directement Pôle emploi ou ses partenaires européens.

Cette réussite doit maintenant se concrétiser par le placement des jeunes sur des offres éligibles et il faut parvenir à mobiliser les employeurs.

 

Objectifs de la session LAB

 

 

  1. Identifier les arguments, les messages à utiliser pour convaincre les employeurs susceptibles de déposer les offres d’emploi et de stage à caractère solidaire et de recruter des candidats dans le cadre professionnalisant du Cadre européen de solidarité
  2. Identifier les canaux de communication à mobiliser et proposer un plan de communication et un slogan

 

 

Les temps forts de la session

 

Présentation des objectifs de la session par Annie Gauvin, directrice des affaires et relations internationales à Pôle emploi

 

Constats

 

  • Méconnaissance du dispositif en interne comme en externe
  • Concurrence du dispositif avec d’autres programmes de mobilité
  • Difficulté à définir et à sourcer les offres à caractère solidaire
  • Difficulté à communiquer à l’échelle de 28 pays
  • Intérêt évident du dispositif pour les jeunes (aides financières, accompagnement,…)
  • Difficulté à mobiliser les entreprises (peu d’aides financières, démarches administratives,…)
  • Nécessité de mettre en place une stratégie de communication efficace visant à mobiliser les entreprises

 

Ateliers d’inspiration

 

Une séquence d’inspiration/retours d’expérience a été proposée aux participants sur des thèmes associés à l’objectif de la session:

 

 

 

 

 

 

  • Frédéric Lainé, direction des Statistiques et Evaluation de Pôle emploi : « Les besoins des recruteurs »

 

  • Noémie Lhoir, bénéficiaire du CES et un représentant de Solidarités Jeunesse l’ayant recrutée: « Présentation du dispositif  & retour d’expérience sur son utilisation »

 

  • Hugo Trad, stagiaire à l’Ecole Nationale d’Administration: « Les nudges au service des politiques publiques »

 

 

 

  • Bérénice Geoffraychargée d’Insertion Professionnelle chez Thot : « Comment promouvoir des profils de réfugiés et demandeurs d’asile »

 

 

 

 

Quelques exemples d’actions

 

 

Les 3 équipes ont proposé un plan de communication interne et externe (définition des cibles, messages, canaux, supports, fréquence,..)

 

 

 

 

 

 

 

Communication interne

 

  • Sensibiliser la ligne managériale et informer les réseaux de conseillers spécialisés à l’international/ Europe/jeunes au sein des agences Pôle emploi
  • Webconférence et hotline dédiées
  • Faire témoigner entreprises et bénéficiaires
  • Valoriser les avantages pour l’entreprise (intranet, newsletters, etc…)

 

 

 

Communication externe

 

  • Toucher l’entreprise par tous les canaux (Web, mailing, téléphone, newsletter courte, TV,…)
  • Miser sur les réseaux sociaux (influenceurs RH comme relais, Twitter, Linkedin, Instagram,…)
  • Investir les temps forts évènementiels pour promouvoir le dispositif (European Job Days, Journée de l’Europe,…)
  • Mobilisation des partenaires, fédérations professionnelles, prestataires, services publics européens hors partenariat…
  • Importance d’un lancement par un évènement marquant (ex : Forum des associations et fondations à Station F)

 

 

 

 

 

 

Et la suite du projet ?

 

  1. Communiquer autour du dispositif au sein des agences Pôle emploi et des réseaux à l’international
  2. Mettre en œuvre les actions de communication par l’équipe projet